Actualités

GM-silverstone-1

Un Top 5 pour Guillaume Moreau et OAK Racing aux 6 Heures de Silverstone

11/09/11

Après une trêve estivale de deux mois, Guillaume Moreau était de retour en piste le week-end dernier, dans le cadre de l’Intercontinental Le Mans Cup, où une cinquantaine d’autos étaient présentes sur le mythique tracé de Silverstone pour l’antépénultième round de la saison. Après six heures d’une course à rebondissements, Guillaume Moreau accompagné de Matthieu Lahaye et Pierre Ragues, ont rallié l’arrivée au 5ème rang au volant de la OAK-Pescarolo n°15, les deux LMP1 du OAK Racing marquant par la même occasion leurs premiers points en ILMC.

« Le chat noir qui nous poursuivait depuis le début de saison nous a enfin lâché » souriait Guillaume à l’arrivée. « Pour l’équipage ces résultats raisonnent comme une victoire, même si c’est la voiture soeur qui monte sur le podium. Pour l’ensemble de l’écurie, c’est une grande récompense. Tout le monde a tellement travaillé dur depuis le début de saison. Nous savions que les récents essais effectués à Barcelone allaient dans le bons sens. » Dès le début des essais libres, la n°15 s’est montrée dans le bon rythme : « L’équilibre de la voiture était bon dès notre entrée en piste. Il a fallu gérer une météo parfois capricieuse, tout comme une longue interruption suite à un accident. Avec un équipage à trois, le temps de roulage par pilote n’est pas si important. Il faut donc bien se répartir le temps en piste » Guillaume était chargé de qualifier l’auto, ce qu’il fit au 2ème rang des « Essence », plaçant la OAK-Pescarolo sur la 3ème ligne de départ : « Je suis satisfait de ma qualification, même si je reste persuadé qu’une seconde pole « Essence » était tout à fait à notre portée. A la fin de mon tour rapide, il s’est mis à pleuvoir brusquement et j’ai dû ralentir. »

Pierre Ragues a perdu quelques positions au départ, afin de ne pas prendre le moindre risque suite à un freinage appuyé d’une Lola-Toyota. Au fil des tours, Pierre est remonté au contact des hommes de tête de la catégorie « Essence ». C’est ensuite Matthieu Lahaye qui a poursuivi le travail en piste, le Rennais faisant son retour dans le baquet après son accident de Spa. « J’étais sûr qu’il allait se passer quelque chose à l’avant de la course sur un tel tracé » confie le Limousin. « Une Peugeot et une Audi ont passé du temps aux stands, ce qui nous a permis de remonter dans le tiercé de tête, derrière deux « Diesels » ». Lorsqu’il part en piste, la OAK-Pescarolo n°15 est en 3ème position : « Nous étions mieux placés que la seconde auto de l’équipe. Le team a alors procédé à un changement de cartographie moteur ». La marche en avant du trio s’est ensuite poursuivie, mais le « pit limit » n’a pas fonctionné au moment d’emprunter la voie des stands, ce qui a obligé la n°15 à marquer une pénalité de 30 secondes pour vitesse excessive. Cet arrêt imprévu a fait perdre deux places au trio, mais cette 5ème place est de bonne augure pour la suite. Preuve que la course était disputée, les quatre LMP1 « Essence » de tête ont terminé dans le même tour après 185 boucles.

« Je suis tout de même satisfait car ce podium tombe dans l’escarcelle du OAK Racing » relativise Guillaume. « C’est l’avantage d’avoir deux autos compétitives. C’est juste dommage pour nous trois, car le podium était en vue. Nous avons tous fait un sans-faute et je dois dire que nous avons encore progressé. Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir en piste sur un circuit qui demande beaucoup d’anticipation, et où les vitesses sont élevées »

Ce meeting de Silverstone marquait la fin des courses en Europe. Il reste deux manches à disputer, la prochaine se déroulant à la fin du mois de l’autre côté de l’Atlantique, avec le Petit Le Mans (Road Atlanta) sur un format de 10 heures. « Nous allons tout faire pour terminer la saison sur deux nouvelles bonnes notes » conclut le pilote OAK Racing.