Actualités

AUTO - WEC 6 HOURS OF SPA 2012

Un sentiment d’inachevé pour Guillaume Moreau !

07/05/12

Les 6 Heures de Spa marquaient le deuxième rendez-vous du Championnat du Monde d’Endurance. Après la bonne tenue de la OAK-Pescarolo du OAK Racing aux 12 Heures de Sebring où Guillaume Moreau avait décroché la pole « Essence » des autos du WEC, le trio Moreau/Baguette/Kraihamer pouvait espérer un bon résultat dans les Ardennes belges réputées pour sa météo changeante. Malheureusement, la #15 a dû abdiquer à trois minutes du terme suite à la casse de la suspension arrière gauche.

Le pilote de la Région Limousin était à nouveau chargé de qualifier l’auto dans une catégorie LMP1 « Essence » revigorée avec des Lola-Toyota équipées d’un nouveau package, Guillaume plaçant la #15 sur la 5ème ligne : « La voiture manquait de grip à l’arrière depuis les premiers essais libres. L’équipe a bien travaillé pour tenter de trouver une solution mais sans grand succès. Comme toujours à Spa-Francorchamps, la grande inconnue était la météo et nous savions qu’en cas de piste mouillée, nous avions un bon coup à jouer. » Malheureusement pour l’équipage de la OAK-Pescarolo, la piste devait rester sèche quasiment du début à la fin. « Bertrand (Baguette) s’est chargé du départ » indique le pilote OAK Racing. « Il a effectué un superbe quadruple relais sur un tracé qu’il connaît parfaitement. Dominik (Kraihamer) a ensuite poursuivi le travail en piste. Nous avions croisé les doigts pour que la pluie arrive mais il n’en a rien été. Je pense que cela aurait nivelé les performances des différentes LMP1 « Essence ». »

Il ne restait que trois minutes lorsque la OAK-Pescarolo s’est retrouvée dans une fâcheuse posture comme l’explique Guillaume : « J’allais tout droit vers l’arrivée où la 7ème place était à notre portée lorsque j’ai perdu le contrôle de l’auto sans rien pouvoir faire. La suspension arrière gauche s’est brisée si bien que j’ai terminé dans l’herbe bien malgré moi. C’en était terminé ! »

Il ne reste maintenant que quelques semaines avant la traditionnelle Journée Test des 24 Heures du Mans, dernière répétition avant les 24 Heures du Mans, point d’orgue du championnat : « Le potentiel de l’auto est bien là et tout est réuni pour bien figurer au Mans. Nous savons que la concurrence sera affûtée mais nous le serons nous aussi. Il faudra s’attendre à une belle course face aux Honda, Lola-Toyota et Dome. Nous allons nous servir de la Journée Test pour bien nous préparer. »

Guillaume n’en a pas pour autant terminé avec le circuit spadois cette saison puisqu’on le retrouvera fin juillet en Belgique à l’occasion des 24 Heures de Spa. Il sera au volant d’une Ferrari 458 Italia du Team SOFREV-ASP de Jérôme Policand : « Je serai à nouveau présent sur le double tour d’horloge spadois avec la ferme intention de monter comme l’année passée sur la plus haute marche du podium de la classe Pro-Am Cup. Je retrouverai à cette occasion mon partenaire et ami Jean-Luc Beaubelique, ainsi que Ludovic Badey et Patrice Goueslard. L’épreuve s’annonce encore plus relevée qu’en 2011 et je suis impatient d’y être. »

La Journée Test des 24 Heures du Mans se tiendra le dimanche 3 juin, soit deux semaines avant les mythiques 24 Heures du Mans.