Actualités

GM-pro-am-1

Guillaume Moreau remporte la catégorie Pro-Am aux 24 Heures de Spa !

31/07/11

En cette période estivale, Guillaume Moreau n’a pas mis son casque de côté avec une participation aux 24 Heures de Spa, au volant d’une Ferrari F458 Italia du Team SOFREV-ASP de Jérôme Policand. Le pilote de la Région Limousin partageait son baquet avec Jean-Luc Beaubelique, Ludovic Badey et Franck Morel. Pour ses débuts sur le double tour d’horloge spadois, Guillaume et ses compères sont repartis avec la victoire en Pro-Am Cup et une très belle sixième place au scratch.

Véritable juge de paix des courses GT dans le monde, les 24 Heures de Spa étaient cette année le point d’orgue de la saison Blancpain Endurance Series où sont engagés ses coéquipiers dans la catégorie GT3. Les marques les plus prestigieuses s’étaient données rendez-vous en Belgique : Ferrari, Aston Martin, Porsche, McLaren, Lamborghini, BMW, Mercedes, etc… Avec plus de 60 autos en piste, il a fallu prendre ses marques, comme le souligne Guillaume : « Les essais ont été délicats sur une piste mouillée. Ma dernière apparition au volant d’une GT remontait à 2009, du temps de la Corvette C6.R en GT1. La Ferrari F458 Italia GT3 n’a rien à voir avec une GT1. C’est une auto très agrébale à piloter. Je me suis vite mis dans le bon tempo, sans prendre le moindre risque. Il s’agissait de bien préparer la course durant les essais et de ne pas chercher la performance à tout prix.»

La catégorie Pro-Am associe pilotes professionnels et gentlemen drivers et les quatre pilotes prenaient part à leurs premières 24 Heures de Spa. « Mes trois coéquipiers roulent avec cette auto le reste de la saison, ce qui fait que le rookie, c’était moi » s’amuse le Limousin. « Cela faisait pas mal de temps que je voulais rouler en compagnie de Jean-Luc (Beaubelique). Dès que l’occasion s’est présentée, nous l’avons saisie. »

Guillaume était chargé de prendre le départ parmi une meute d’adversaires, tous partis sur un vrai sprint de 24 heures : « Nous avions décidé de rouler sur un mode plutôt conservateur en ne prenant aucun vibreur. La Ferrari F458 disputait sa première vraie course d’endurance, ce qui fait que personne ne savait trop ce que la fiabilité allait donner. Venant du prototype, je n’ai pas trouvé de difficulté à gérer le trafic. Les écarts entre les autos sont moins importants dans cette catégorie. Il faut nous fallait faire une course sage et jouer l’intelligence. »

En début de course, la n°20 a gagné plusieurs places sans rencontrer le moindre problème : « Nous avions bien travaillé les changements de pilotes pour perdre le moins de temps possible. Tout le monde a respecté le tableau de marche à la lettre. Durant la nuit, la pluie est venue mettre un peu de piment. » Au fil des heures, le quatuor s’est rapidement positionné dans les quinze premiers avant de remonter petit à petit dans le top ten.

« L’auto n’a pas connu le moindre problème durant les 24 heures » précise le champion GT1 Le Mans Series 2008. « La victoire en Pro-Am n’était pourtant pas assurée à une heure de l’arrivée, car une Mercedes SLS était devant nous. Je me suis appliqué à remonter en faisant attention à ne pas trop user les freins. De plus un problème de communication avec mon stand m’empêchait de recevoir l’écart. Cette victoire en Pro-Am et cette sixième place au général me ravit pleinement. » Le galop d’essais avec le Team SOFREV-ASP est donc transformé : « Ce résultat reflète la valeur de l’équipe. Jérôme (Policand) a une équipe qui n’a rien à envier aux meilleures. Je suis ravi de cette collaboration et prêt à renouveler l’expérience dès que possible. »

Avec cette victoire, Jean-Luc, Franck et Ludovic prennent la tête du championnat, à deux épreuves de la fin. Quant à Guillaume, on le retrouvera dès le mois prochain à Silverstone dans le baquet de la OAK-Pescarolo LMP1 pour le cinquième round de l’Intercontinental Le Mans Cup.