Actualités

GM-petit-le-mans-1

Guillaume Moreau et OAK Racing performants au Petit Le Mans !

01/10/11

Après les 12 Heures de Sebring en mars dernier, Guillaume Moreau était de retour sur le continent étanusien pour la 14ème édition du Petit Le Mans et ses dix heures de course, pénulitème round de l’Intercontinental Le Mans Cup. Deux semaines après une belle cinquième place aux 6 Heures de Silverstone, le tracé georgien a récompensé le trio Moreau/Lahaye/Ragues d’une 7ème place, l’équipage ayant longtemps occupé une place parmi les quatre premiers. La casse d’un amortisseur a mis à mal la progression de la OAK-Pescarolo #15 alignée par OAK Racing. Devant plus de 130 000 personnes, le pilote de la Région Limousin a une nouvelle fois montré sa belle faculté d’adaptation dans des conditions de piste compliquées, avec plus de 50 autos sur un petit tracé.

« On a tout donné, mais cela n’a pas suffit » résume Guillaume à l’arrivée. « Toutefois, nous ne pouvons qu’être satisfaits de notre prestation au Petit Le Mans. C’est l’épreuve la plus compliquée à laquelle j’ai participé jusqu’à présent : aucun tour clair, pas de temps mort et une concentration maximale sur chaque tour. Voilà les ingrédients de cette course. » Dès les premiers essais, le trio donnait le ton, en pointant régulièrement dans les positions de tête des « Essence ». Pour ce rendez-vous américain, la concurrence était rude, avec deux Lola Aston Martin, une Lola-Toyota et deux Lola-Mazda de la série Le Mans américaine. Pierre Ragues était chargé de qualifier l’auto, avec une 5ème place sur la grille. « Sur une course aussi longue, la place sur la grille n’est pas primordiale, mais il fallait absolument partir aux avant-postes pour rencontrer le moins de trafic possible. » Guillaume prenait le départ avec comme objectif de ne surtout pas s’accrocher : « Nous savions depuis le début de semaine que le trafic serait la clé de la course et c’est ce qui s’est passé. J’ai pris énormément de plaisir à rouler en début de course, même si ce n’était pas évident. Il fallait être opportun tout en étant prudent. C’est un peu comme si nous disputions une course d’endurance dans les rues de Macau. »

Au fil des tours, la #15 remontait dans la hiérarchie : « J’ai effectué un double relais de départ. Matt’ (Lahaye) ayant des douleurs à la main, il n’a fait qu’un simple relais. Je suis ensuite reparti pour un triple avec toujours en tête une attention maximale dans le trafic. Pierre a également fait un travail remarquable en piste. » Les courses à l’américaine ont un règlement particulier avec de nombreuses neutralisations. Au final, la voiture de sécurité sera intervenue à dix reprises, synonyme d’une épreuve compliquée à gérer. « La stratégie du OAK Rcacing a une nouvelle fois été parfaite » poursuit le Limousin. « L’équipe a su maîtrisé les spécificités américaines comme il le fallait. » Alors qu’une 4ème place était en vue, la OAK-Pescarolo a dû repasser par son stand à moins de une heure de la fin pour changer un amortisseur. « Malgré tout le résultat d’ensemble est positif » relativise le pilote OAK Racing. « Nous avons répondu présent et les trois autos de l’équipe terminent le Petit Le Mans. Nous n’avons rien à nous reprocher et il faudra encore plus compter sur nous à l’avenir. Avec cinq « Diesels » au départ, cette 7ème place est honorable, sachant que la voiture sœur termine au pied du podium. Je suis persuadé que cela paiera à l’avenir. »

La saison 2011 n’est pas terminée pour Guillaume Moreau et OAK Racing, avec le dernier round Intercontinental Le Mans Cup qui se tiendra en Chine sur le tracé de Zhuhai à la mi-novembre. Rendez-vous est pris en terre chinoise pour clôturer la saison en beauté…